CELESTE implémente sa matrice de matérialité RSE

CELESTE présente sa matrice de matérialité

CELESTE renforce sa politique RSE grâce à sa matrice de matérialité

Fin 2023, CELESTE a renforcé ses engagements RSE en construisant sa première matrice de matérialité. Cette démarche a permis de mettre à jour la Politique RSE de CELESTE, en tenant compte des attentes des parties prenantes et de concentrer le reporting et les actions menées sur les enjeux les plus pertinents.

La matrice de matérialité est la première étape pour se conformer à la nouvelle directive européenne, la CSRD, en vigueur depuis le 1er janvier 2024. CELESTE devra par la suite publier un reporting extra-financier sur les indicateurs ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) en 2026 sur sa performance de 2025. Les thèmes les plus matériels sur lesquels faire le reporting seront d’abord identifiés grâce à une analyse de double matérialité prévue pour 2024.La matrice de matérialité faite en 2023 nous permet à la fois de mettre à jour la politique RSE et de préparer cette analyse de double matérialité.

 

C’est quoi une matrice de matérialité RSE ?

Une matrice de matérialité RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) est un outil d’évaluation et de priorisation des enjeux RSE pour une organisation. Elle permet de visualiser et d’analyser les attentes des parties prenantes (salariés, clients, fournisseurs, investisseurs, etc.) et de les confronter aux impacts économiques, environnementaux et sociaux de l’entreprise.

Comment a été construite la matrice de matérialité de CELESTE ?

Méthodologie appliquée

La méthodologie que nous avons utilisée a été élaborée en utilisant les référentiels tels que la norme ISO 26000, les normes NF X 30-029, AA 1000 et les lignes directrices du GRI (Global Reporting Initiative).

Cartographie des enjeux

Un premier recensement d’enjeux non-priorisés, ayant un impact sur les activités de CELESTE a été établi à partir des référentiels sectoriels et généralistes tels que les domaines d’action de l’ISO 26000, les 10 principes du Pacte Mondial des Nations-Unis et les standards SASB.

Les enjeux sont ensuite regroupés et hiérarchisés afin d’identifier les plus pertinents. Ce tri est réalisé en prenant en compte les orientations stratégiques de l’entreprise, des enjeux RSE déjà identifiés de CELESTE, des tendances et évolution du secteur des télécommunications et d’autres données externes (études sectorielles, benchmark…).

De cette hiérarchisation sont ressortis 18 enjeux en 4 thématiques (Gouvernance, Environnement, Social et Qualité de Service).

L' enquête auprès des parties prenantes

Consultation des parties prenantes

Une enquête a été menée auprès des clients, fournisseurs, collaborateurs et membres du Comité de Direction de CELESTE afin d’évaluer la pertinence des enjeux pour CELESTE au travers de questionnaires en ligne.

Dans les questionnaires, les parties prenantes ont noté chaque enjeu sur un barème à 4 niveaux :

  1. Pas d’attente : L’enjeu est peu conséquent, CELESTE n’a pas à s’engager spécifiquement dessus.
  2. Utile : Cet enjeu peut impacter de façon limitée certaines activités de CELESTE. Des actions adéquates doivent être mises en place.
  3. Nécessaire : Cet enjeu est nécessaire et sa maîtrise est indispensable. Il doit être intégré dans la stratégie de CELESTE.
  4. Prioritaire : Cet enjeu est clé dans la création de valeur de CELESTE et doit constituer une priorité stratégique.

Taux de réponse aux questionnaires en ligne : 10%

Clients : 1%
Collaborateurs : 25 %
Fournisseurs : 43%

Au total, 123 personnes ont été consultées.

Hiérarchisation des enjeux

Les résultats des questionnaires ont été consolidés de la manière suivante :

  • Une note moyenne est attribuée à chaque enjeu par typologie de partie prenante.
  • Les notes des collaborateurs, fournisseurs et clients sont agrégées et pondérées par le nombre de répondants.
  • La note des membres du CODIR a été calculée sans pondération.
  • Ces deux notes (abscisse pour les membres du CODIR et ordonnée pour les 3 autres parties prenantes) permettent d’obtenir un positionnement de chaque enjeu sur un graphique qui forme la matrice de matérialité.

La matrice de matérialité de CELESTE

La matrice de matérialité RSE de CELESTE créée en 2023

Sur les 18 enjeux présélectionnés, aucun n’a été évalué comme « sans attente » par les parties prenantes, ce niveau a donc été retiré des axes de la matrice pour améliorer sa lisibilité.

Analyse 

Les quatre enjeux les plus matériels portent sur 3 des 4 thématiques. Ce sont : Relation et satisfaction clients, Efficacité énergétique, Santé, sécurité et bien-être des collaborateurs et Développement de l’expertise des collaborateurs.

Treize enjeux sont identifiés comme prioritaires pour les parties prenantes et pour la performance de CELESTE. Il a été ensuite décidé de conserver l’enjeu Attractivité et engagement des collaborateurs, identifié comme prioritaire pour la performance de CELESTE.

Cette étude met en évidence les 14 enjeux auxquels CELESTE doit accorder une importance particulière et à intégrer dans sa stratégie RSE afin de répondre aux attentes de ses parties prenantes.